Skip to main content

Un petit lit pour deux
D’une chambre improvisée
Où les volets fermés
Retenaient prisonniers
Des secrets d’amoureux
Un petit lit pour deux
Qui restera gravé
Au fond de mon cœur usé
Rien que pour me rappeler
Que l’on peut être heureux
Ils étaient des amants
Qui s’aimaient insouciants
Oubliant un instant
Leur vie faite de blessures
Indélébiles, obscures
Jusqu’à la déchirure
Mais la vie se languit
Et le bonheur s’enfuit ainsi
Pour un autre destin
Pour une autre aventure
En espérant qu’elle dure
Plus qu’au petit matin
Comme à l’accoutumée
La chambre improvisée
Où ils se sont aimés
Un soir s’est refermée
Et le petit lit pour deux
Retiendra prisonnier
Pour toute l’éternité
Rien que pour me rappeler
Ses secrets d’amoureux
Même si, triste fin
Instants subtils, incertains
Ont forgé dans mon cœur
Un petit coin de bonheur
Où jamais aucun leurre
Ne pourra mettre fin
Un petit lit pour deux
D’une chambre improvisée
Où les volets fermés
Retenaient prisonniers
Des secrets d’amoureux
Un petit lit pour deux
Qui restera gravé
Au fond de mon cœur usé
Rien que pour me rappeler
Que l’on peut être heureux

Romain Thorel pianos, orgue, Pascal Mulot contrebasse.